Code de Déontologie

 
Article 1 - Secret Professionnel
Le praticien en Hypnose/Kinésiologie/Reïki préserve la vie privée des personnes qui le consultent en garantissant le respect du secret professionnel, y compris entre collègues.
Si des raisons thérapeutiques nécessitent la collaboration avec une personne
donnant des soins au consultant, le praticien en Hypnose/Kinésiologie/Reïki
ne peut partager les informations dont il dispose qu'avec l'accord du consultant.
Toutefois, il est relevé de son obligation professionnelle en cas de raison
éminente et impérieuse.

Article 2 - Compétence & Formation
Le praticien en Hypnose/Kinésiologie/Reïki est garant de ses qualifications qui définissent
ses propres limites, compte tenu de ses formations et refuse toute intervention
lorsqu'il sait ne pas avoir les compétences nécessaires.
Il tient ses connaissances théoriques et pratiques mises à jour régulièrement
par une formation continue et une supervision.

Article 3 - Intérêt du Consultant (Client)
Avant toute intervention le praticien en Hypnose/Kinésiologie/Reïki s'assure
du consentement des personnes qui le consultent.
Il les informe des modalités, objectifs et limites de son intervention.
Il a l’obligation de poursuivre au mieux les intérêts du consultant,
par rapport à ses propres intérêts, conceptions ou à ceux de ses confrères.
Les décisions du praticien quant au protocole à adopter respectent
l’objectif défini avec le consultant.
Le cas échéant, le praticien en doit prendre en compte l’impact négatif qu’un changement pourrait produire sur « l’environnement » du consultant et en informer celui-ci.
Il fournit une information loyale, claire et appropriée sur sa compétence
et sur le déroulement de la séance.
Il tient compte de la personnalité du consultant dans ses explications
et veille à leur compréhension.
Le praticien en Hypnose/Kinésiologie/Reïki n'use pas de sa position de confiance à des fins personnelles, de prosélytisme ou d’abus de l’état de faiblesse éventuelle du consultant.

Article 4 - Clause de Conscience
Le praticien en Hypnose/Kinésiologie/Reïki refuse toute demande d'un tiers qui recherche un avantage illicite ou immoral ou qui fait acte d'autorité́ abusive dans le recours à ses services.
Il se décharge de toute mission contraire aux principes déontologiques de sa profession
ou mettant en péril son indépendance.
Si le lien de confiance qui relie le praticien en Hypnose/Kinésiologie/Reïki et
le consultant est gravement altéré, celui-ci peut décider d’interrompre sa mission.

Si l’objectif défini ne relève pas de la compétence du praticien en Hypnose/Kinésiologie/Reïki, celui-ci se déporte et l’oriente vers un professionnel de la discipline adéquate
(médecine générale, psychiatrie, psychologie…).
Le praticien doit écouter, informer et conseiller avec la même conscience
toutes les personnes sans discrimination.
 
Article 5 - Principe de non-discrimination
L’origine, les mœurs, la situation de famille, le handicap ou l’état de santé, l’appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation, une religion déterminée, ou à un courant politique ne peuvent constituer un motif valable pour poser sa clause de conscience.
Le praticien en Hypnose/Kinésiologie/Reïki appelé à donner une consultation à un mineur
ou à un majeur protégé doit recueillir le consentement éclairé d’au moins un parent
ou du représentant légal.

Article 6 - Honoraires
Le praticien en Hypnose/Kinésiologie/Reïki doit informer le consultant
du montant de ses honoraires fixés avec mesure et équité.
Il s’engage à communiquer ses tarifs sans ambiguïté par tous les moyens usuels
(mail, appel téléphonique, site internet…).
 
Article 7 - Confraternité et Réputation de la Profession
La confraternité exige des relations de confiance et de respect entre hypnologues, kinésiologues et praticiens en Reïki dans l’intérêt du consultant et
de la réputation de la profession spécifique.
Le praticien en Hypnose/Kinésiologie/Reïki reconnaît comme confrère toute personne compétente dans sa pratique de l’hypnose, de kinésiologie, de Reïki et respectueuse
des principes éthiques, et maintient à son égard un comportement confraternel, digne et loyal.
Les praticiens se doivent assistance dans l'adversité ou dans la difficulté.



HUMBERT Eddy
 
 Dernière mise à jour : 22/07/2021